Comment minimiser les coûts relatifs à votre assurance emprunt immobilier ?



Ce que dit la Loi



Depuis 2010, les souscripteurs d'assurance emprunt immobilier concernant le décès invalidité ne sont plus tenus de s'engager avec leur propre établissement bancaire. En effet, la loi Lagarde portant sur la réforme du crédit à la consommation permet aux emprunteurs de faire jouer librement la concurrence. Ainsi, l'emprunteur peut choisir librement et en toute légalité la banque avec laquelle il souhaite contracter.

Ce libre jeu de la concurrence aurait dû permettre aux particuliers de réaliser des gains d'économie importants mais dans les faits, la réalité s'est avérée plus complexe et la loi a été "détournée".

Ce que les banques ont mis en place pour préserver leurs clients



Les établissements bancaires d'origine du client concerné par l'emprunt ont trouvé des ruses afin de contourner la Loi. En effet, certaines d'entre elles ont par exemple, procédé à l'augmentation des taux ou imposé des "frais de délégation". Ces pratiques sont illégales mais le peu de sanctions fait perdurer ces démarches injustes.

Nos conseils pour réaliser des économies



N'hésitez pas à faire jouer la concurrence.

Pour cela, faites des devis comparatifs ou utiliser les nombreux comparateurs présents sur Internet. Vous avez également la possibilité de recourir à un courtier en immobilier qui pourra trouver les meilleurs tarifs des assurances emprunteur du marché. Un devis doit faire apparaitre le taux annuel effectif de l'assurance, le montant total et mensuel en précisant si ce montant s'ajoute à l'échéance de remboursement du crédit.



Ces critères permettent de facilement mettre en comparaison les contrats proposés. En outre, assurez-vous que les contrats comprennent des garanties similaires (sinon les comparaisons sont peu pertinentes) et sachez vous-même quelles garanties sont nécessaires selon votre situation et votre profil. Vous pourrez, ainsi, économiser plusieurs milliers d'euros selon votre situation.


.